Une autre saison, un autre écrin

Nous parlons bien d’un écrin : celui du Nord-Est de l’Alaska, aussi connut sous le nom d’Arctic National Wildlife Refuge. Équivalent à la superficie de l’Autriche, cette terre est la résidence des peuples Inuit et Iñupiat pour la partie Nord, et du peuple Gwich’n pour la partie sud. Et cela ne représente qu’une poignée de villages répartis sur l’ensemble du territoire.

Alaska

Alaska. 1900 km a travers ANWR. Circle – Fort Yukon – Arctic Village – Kaktovik – Toolik Field station

Dans cet écrin du bout du monde, la longue saison est celle de la neige. D’Octobre à Mai, c’est l’écosystème dans son intégrité qui se métamorphose. Les hommes s’emmitouflent de vêtements et se déplacent en motoneige, les lièvres et les lagopèdes se recouvrent de leurs parures blanches, les caribous fuient le blizzard de la toundra vers les hauts plateaux de la forêt boréale, les grizzly vont se coucher, et la lumière se fait rare à défaut des aurores et des étoiles. Les loups, les renards, les lynx et les volverines rodent, certains en groupe, d’autres seul, mais toujours à l’affût d’un dîner.

Parce que la neige est un élément central pour toutes les espèces de ce paysage nordique, une équipe de scientifiques a traversé le pays du Sud au Nord en mars dernier, afin d’y étudier le manteaux neigeux ; expédition à laquelle j’ai eu la chance d’être intégrer. Notre route nous a amenés parmi les zones les plus inaccessibles du refuge, au cœur des montagnes de Brooks, rarement visitées par homo sapiens en période hivernale. Voici donc quelques clichés de cette aventure pris le long du chemin.

A cloudy day in the backyard

Today was cloudy. Not too many colors to play with, so let’s set the camera in black and white mode, and go on a stroll throught the forest next door with the dog and company.

Coming home I was surprise how wide the range of value was. I probably gonna repeat it again!

A 1000 miles to go…

Départ annoncé Mercredi depuis Circle sur les bords du Yukon jusqu’à Toolik lake station dans la North Slope, nous voila parti pour un périple de 1600 km en motoneige. Au programme: beaucoup de science, un peu d’éducation à la science dans les écoles des quelques villages parsemés le long du chemin, de la photographie, monter et démonter quotidiennement le camps, et surtout des miles et des miles à appuyer sur cet accélérateur à la force du pousse. Cinq motoneiges, six traineaux chargés d’essence, de nourriture, d’instruments en tout genre, et bien entendu beaucoup de laine et de duvet.

Une fois déposé en 4×4 à Circle, nous descendrons le Yukon sur la glace de rivière jusqu’à Fort Yukon. Après un ou deux jours nous redécollerons pour remonter la rivière Chandalar pour ensuite bifurquer sur la rivière Caleen. Une fois arrivé aux sources de la Caleen, on passe le col pour redescendre sur les sommets de la rivière Shinjek. Depuis la Shinjek, on rejoint la rivière Chandalar qui nous emmène directement à la petite bourgade Arctic Village, lieu de résidence des Athabascans Gwich’in. Apres quelques jours au village, on reprend la route direction plein nord sur un bras ouest de la Chandalar pour traverser la ligne de partage des eaux continentales entre la mer de Béring et l’océan Arctique, en plein cœur des montagnes de Brooks. De là, la rivière Canning nous emmène directement sur le piedmont des Brooks, aussi appeler la North Slope. On fait ensuite un crochet par la frontière US-Canada pour enfin trouver refuge quelques jours à Kaktovik, village Inuit sur la cote de l’océan Arctique. On met ensuite le cap sur Prudhoe Bay, d’où est extrait notre cher pétrole, pour récupérer deux compères supplémentaires à l’aéroport. En ligne droite vers les montagnes de Brooks, on conduit notre convoi jusqu’à Toolik Lake Station. Après ce mois passé dans la neige, on prendra la route Dalton pour un retour à la civilisation de Fairbanks.

Ce périple va nous permettre d’accomplir un large échantillonnage du manteau neigeux à travers deux grands écosystème: la foret boréale et la toundra. Je vous en dirai un peu plus sur la science qui anime cette aventure dans un prochain post. Pour ceux qui sont tentés, on postera très régulierement des nouvelles sur ce blog:

https://coldregionscience.wordpress.com/about/

Nous sommes une petite équipe de cinq :

  • Matthew Sturm, professeur a l’université de Fairbanks et aussi mon maitre de thèse,
  • Glen Liston compagnon de longue date de Matthew pour ce genre d’expédition, et aussi professeur à l’université d’état du Colorado,
  • Chirs Polashenski, professeur adjoint au College de Dartmouth
  • Heidi Helling, biologiste a Fish and Wildlife ;
  • Et moi même, doctorant a l’université d’Alaska.

Arrivé à Prudhoe Bay, on embarque avec nous Mark Serreze directeur du National Snow and Ice Data Center, et Andrew Slater scientifique dans le même institut.

Voici un itinéraire approximatif de notre route, qui variera aux dépends des aléas rencontrés: